banniere

Archives du mot-clé johanne riss

Les Magritte du cinema 2017

Samedi c’était le grand jour…

Le jour tant attendu par le monde du cinéma belge…

Une belle cérémonie une fois encore, des personnalités, des talents, des récompenses méritées et le défilé des tenues de circonstance…

en premier lieu, saluons le film belge « Les Premiers les Derniers », grand vainqueur des 7ème Magritte du Cinéma, chez les actrices, on a pu assister à une double victoire surprise avec le premier ex-aequo de l’histoire des Magritte, et le « partage » du prix entre Astrid Whettnall pour La Route d’Istanbul, et Virginie Efira pour Victoria. Quand au meilleur acteur, c’est Jean-Jacques Rausin qui remporte le précieux prix.

Pour le reste je vous laisse le loisir de découvrir les élus sur les réseaux…La presse belge ne manquera pas d’y revenir…

Mon clin d’oeil à moi, c’est cette robe que la créatrice et surtout mon amie Johanne Riss m’a dessiné pour l’occasion…Un « Sur mesure » spectaculaire … La porter et devenir une princesse parmi les princesses…

Merci Johanne!

Johanne a aussi habillé l’actrice Salomé Richard, meilleur espoir féminin avec une silhouette à contre courant… Et inattendue…

Voici mes images et je remercie aussi mon amie Elisabeth Clauss, la pépite mode du Elle Belgique, d’avoir pensé à retourner l’appareil photo dans ma direction… Merci pour les souvenirs…

#On croise les doigts bien fort pour que l’année prochaine un nom familier puisse peut-être se retrouver sur les listes…

Look de rentrée #2

On reprend le rythme

Pas à pas les habitudes s’installent… Une année scolaire qui commence.

Thémis a pris ses marques dans sa nouvelle école, les humanités, on ne rigole plus… La voilà grande, gagnant ses lettres de noblesse en matière d’indépendance.

Ulysse grandit, se découvre un peu plus, s’affirme, tout en gentillesse… Le bébé s’est envolé.

Frère et soeur vont apprendre leurs quotidiens de façon un peu plus indépendante maintenant… C’est fini de partager la même école…

Arrêt sur image pour terminer la série et observer la complicité innée…

Merci à Johanne Riss de nous avoir ouvert les portes de sa future boutique du Sablon à Bruxelles… Un écrin brut pour une styliste de renom.

milk septembre-6986 milk septembre-6995 milk septembre-6996 milk septembre-6998 milk septembre-7020 milk septembre-7021 milk septembre-7028 milk septembre-7043 milk septembre-7050 outfit septembre kids-6879 milk septembre-7048 milk septembre-7040 milk septembre-7045 milk septembre-7053 milk septembre-7056 milk septembre-7063 milk septembre-7067 milk septembre-7068 milk septembre-7071 milk septembre-7073 milk septembre-7076 milk septembre-7081 milk septembre-7174

milk septembre-7185

#Pour les références des outfits, tout est ici, dans le billet précédent. Thémis et Ulysse restent fan de la marque IKKS et doucement ils glissent vers la ligne « WAY by IKKS », un peu plus ado.
#Vous pouvez retrouver les looks de Thémis et Ulysse sur la page du MILK MAGAZINE

Hooligans magazine, un peu de notre Bopetitmonde à LA

Un édito pour le Hooligans Magazine… Brother and sister!

Il y a quelques mois, j’ai été contactée par le « Hooligans Magazine » afin de leur réaliser un édito sur mesure en free style! Ni une ni deux, Thémis, Ulysse et moi avons accepté l’invitation!

Une vraie carte blanche pour remplir 12 pages d’un magazine basé à Los Angeles, qui a vu le jour dans sa version web et dans sa version papier! Une invitation en or massif!

Pour voir le résultat final et commander le Hooligans dans sa version WEBzine, c’est par ici, pour commander la version papier, c’est par ici aussi!

Pour suivre leur actu sur facebook, voilà le chemin vers le compte

Moi, je remercie Thémis et Ulysse qui s’amusent toujours beaucoup avec moi lors de ces shootings. Je dois te dire que beaucoup d’idées viennent d’eux, de leurs improvisations, un chouette travail d’équipe, toujours à l’instinct.

Je remercie aussi Johanne Riss de m’avoir permis de shooter dans cet espace extraordinaire! Allez découvrir son univers, ses robes sur mesure, ses invitations au rêve!

Et toutes les marques partenaires qui nous ont suivi, certaines pour la première fois!

Je nous vous montrerai pas toutes les pages de la parution, sinon ça n’est pas drôle, mais juste un aperçu ainsi que quelques images qui n’ont pas été publiées!

Vraiment si tu aimes les jolies photos et les univers décalés, je te conseille le Hooligans, une belle occasion de découvrir de nombreux photographes et univers de par le monde…

Capture d’écran 2015-04-08 à 17.23.23hooligans-5772 hooligans-5777  hooligans-5720hooligans-6349 hooligans-6233 hooligans-6209 hooligans-6152 hooligans-6141 hooligans-6199 hooligans-6073 hooligans-6129 hooligans-6342 hooligans-5967 hooligans-5912 hooligans-5869 hooligans-5853 hooligans-5807hooligans-6025

# Merci donc à toutes les marques qui ont joué le jeu, à l’aveugle! Six Hugs and Rock and roll, Blabla monkey, Gardner and the gang, Petitbo, Aarrekid, Collegien, Les Casse-Pieds, Maa, Louise Misha, Je suis en CP
# Pour ne rien manquer de cette collaboration et pour découvrir tout ce très très beau magazine, tu cliques juste ici!

Etre une princesse en Johanne Riss

Johanne Riss, créatrice pour les femmes

Il est parfois des moments dans la vie d’une femme où celle-ci rêve de devenir une princesse.

Rêve ou réalité qu’importe, il est des créateurs qui nous permettent de grimper les marches menant à ce rêve.

Johanne Riss est l’une d’elles et m’a ouvert cette grande porte.

Pour la seconde fois donc, j’ai eu l’extrême chance de porter l’une de ses robes fabuleuses…

Mais qui est Johanne Riss?

Voici un bref curriculum de l’artiste…

La créatrice, Johanne Riss, grandit à Paris et s’établit à Bruxelles, capitale de l’Europe, et arrive au stylisme par passion et de manière autodidacte en 1988.

Femme moderne et forte de son expérience, Johanne Riss met à votre disposition toute sa subtilité pour l’expression d’une féminité intemporelle.
Son style se décline à tous les niveaux, prêt-à-porter, robes de mariée, robes de soirée, accessoires et bijoux.
Sa grande force : le blanc et le noir auxquels s’ajoute au gré des saisons une multitude de couleurs plus belles les unes que les autres.

Femme active, ses créations répondent parfaitement aux exigences de la femme actuelle par le choix de matières stretch bien étudiées se combinant ensuite avec des accessoires en mousseline, soie ou guipure de dentelles.
Ses créations acquièrent, ainsi, une allure précieuse, habillée et très épurée, d’un rare raffinement.

Méticuleuse, tous ses vêtements sont créés dans son propre atelier directement situé dans sa maison-mère, lui permettant aisément et rapidement d’ajuster en semi-mesure ou en sur mesure en fonction de la demande de sa clientèle.

Perfectionniste, elle ne laisse aucun détail au hasard et accompagne ses créations de la conception à la confection et va même parfois jusqu’à l’habillage de ses clientes.
Ses créations évoquent immanquablement la légèreté, la transparence et la pureté.

 

J’ai la chance de connaître Johanne, son accessibilité, sa gentillesse, sa délicatesse, son sens du détail et son attention…

Lors de mes visites, je suis toujours très impressionnée par cet univers de femmes où les petites mains agiles des couturières travaillent dans l’atelier que l’ont apperçoit, toujours sous l’oeil attentif et bienveillant de Johanne.

Johanne qui imagine, qui adapte, qui transforme en fonction de l’envie des femmes et de leur corps.

Voilà la raison essentielle de mon admiration. Cette ligne sensuelle et féminine est bien une projection de femmes et cela se ressent intensément.

Johanne porte dans son imagination d’abord chacune des robes qui prendront vie ensuite…

Voilà la clé de cette perfection… La matière utilisée, le sens du détail, la façon de la porter, chacun de ces critères est pensé par une femme pour une femme…

La première fois que j’ai revêtu une robe de Johanne, c’était il n’y a pas si longtemps, pour un événement qui a marqué l’univers people de Belgique : La célèbre Maison Didden fêtait ses 20 ans et pour l’occasion réunissait quelques amis afin de les immortaliser lors d’un photo shoot qui illustrait la mâitrise de cette maison dans des portraits si bien réalisés par le talentueux Michel Gronemberger et publiés ensuite dans les pages du magazine Paris Match (Edition belge).

Pour cette occasion donc, Johanne m’a gentiment proposé de porter l’une de ces dernières créations… Rêve de petite fille…

Une robe qui enveloppe avec délicatesse pour ne dévoiler que certaines parties de l’anatomie féminine avec élégance et distinction… Un vrai succès et un plaisir que vous ne pouvez pas imaginer que de se retrouver parée de la sorte…

nouvel événement…

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion d’assister à un Gala caritatif pour lequel le long était de rigeur… Une fois de plus, le talent de Johanne a été brillement remarqué. Je ne vous parle pas uniquement de mon plaisir de porter cette nouvelle robe mais aussi des compliments recueillis tant par les hommes que les femmes sur cette pièce incroyable.

Il est tant donc que je vous présente visuellement Johanne, ses robes et son univers innimitable…

Dans son show-room immense du quartier Dansaert, je vous invite à découvrir en vrai son univers accueillant et toujours surpenant.

Johanne dessine également ses  bijoux et autres accessoires ainsi que des manteaux.

J’ai eu l’occasion de découvrir un manteau de fourrure ancien confié par l’une de ses clientes et qu’elle venait de transformer afin de lui redonner une patte  plus actuelle. Encore l’un de ses talents…

Pour ma part, je lorgne sur l’un de ses manteaux que je vous présenterai très bientôt…

Petite confidence : Si vous avez la possibilité de visiter son magasin / Show-Room, sachez que Johanne liquide une partie de son stock immense dans une vente à l’arrière… Pour votre info, je suis repartie avec un short en cachemire fabuleux pour moins de 10 euros…

son actualité : En plus de son magasin, Johanne est présente chez Francis Ferent, avenue Louise à Bruxelles. Elle y présente ses collections phares et la robe que j’ai eu la chance de porter cette semaine fera étinceller l’une des vitrines du célébre magasin durant le mois de décembre…

Quand je vous dis que l’on touche du doigts les étoiles…

Johanne Riss est une créatrice à découvrir et que l’on ne peut qu’apprécier tant humainement que professionnellement… Elle est pour moi la référence en matière de mode féminine…

 

# Tu vois, je te mens pas, cette robe est une robe de princesse… Tu la portes et tu te transformes!

# Merci à Luigi, grâce à lui j’avais aussi la coiffure de princesse assortie à la robe! #transformation!!!!!

# Bon, jouer les princesses, ça c’est fait, on dit quoi pour la suite???? #Ganavétérinaire?

# Je te rappelle donc le bon plan de Johanne, à sa boutique du quartier Dansaert, déstockage massif!

# RDV chez Francis Ferent également pour vous en mettre plein les yeux!

# Va voir le site de Johanne, rêve aussi et passe par le E-shop.

Petit Bonus, la fameuse photo portrait de famille réalisée par Michel Gronemberger pour la collection de la Maison Didden #Didden20ans

#sur cette photo Thémis porte un tutu de chez Johanne Riss également, des boots de chez Les Casse-Pieds et un Tshirt Ma locomotion

#Ulysse porte un jeans IKKS, un Tshirt Ma Locomotion et des baskets Feiyue de chez Les Casse-Pieds

#Brigitte est à poils! @Cacestdit

# Merci Johanne Riss pour cette autre robe fabuleuse!

# Un petit tour sur la page de Didden and Co et celle de Johanne Riss pour faire connaissance…