banniere

Archives du mot-clé graffiti

Dans les abîmes de Denis Meyers #remembersouvenir

Rencontre

Il était une fois un homme, un homme blessé mais qui avait une arme indestructible, la création.

Il était une autre fois un bâtiment digne comme un paquebot, majestueux, grandiose, mais dont les feux s’étaient éteint il y a plusieurs années déjà… Un roi dans l’ombre qui se mourrait.

Alors quand le premier rencontre le second, presque à l’agonie, il s’appuie sur son ossature pas encore frêle mais grisonnante afin de renaître grâce à lui, d’exulter, de devenir le Phoenix, pour eux deux.

L’artiste, c’est Denis Meyers, un artiste multirécidiviste, qui écrit, dessine, coordonne.

Le second, c’est le bâtiment Solvay à Bruxelles, des milliers de mètres carrés d’une architecture qui n’existera plus jamais dans notre paysage. Une façon d’avant, avec des matériaux nobles comme le travertin, le parquet, un bâtiment construit en plusieurs étapes, qui ont longtemps cohabitées mais qui ne seront plus dans quelques jours, promis à la destruction afin de laisser une nouvelle construction s’ériger, la loi du temps…

Pour lui, pour Denis, ces mètres carrés sont autant d’espaces pour y laisser s’échapper ses tortures personnelles, ses fantômes, ses démons, ses désespoirs, une partie d’un passé à laisser glisser et quand les grands murs tomberont, c’est ce chapitre qui pourra partir en poussière, il a écrit l’histoire de cette façon, rêvant même d’être aux commandes des machines qui abattront le mastodonte!

Mais laisser une trace de ce travail titanesque était un passage obligé, pour ne pas oublier.

Alors donc, si pendant des jours et des nuits, dans le froid, le noir, la solitude, cet homme a laissé son passé s’inscrire au travers des bombes noires, il n’a pas hésité à ouvrir la porte aux photographes désireux de témoigner de son oeuvre.

Remember / Souvenir, voilà le nom que Denis Meyers a étiqueté sur ce travail magistral, suffoquant!

Demain soir les portes s’ouvriront afin que l’ont puisse témoigner de ce passage, avant qu’il ne s’écroule, très bientôt.

Alors à mon tour de lever le voile sur ce que mes yeux ont vu, accompagnés par Denis…

Ce qui m’intrigue? Qui sera le Denis d’après, celui qui retrouvera les traces de ce moment dans les livres et les photos, comment sortir indemne de ce passage hors du commun? Comment ne pas oublier quand les murs tomberont?

L’histoire le dira, peut-être.

Voilà quelques images, je ne pourrai pas tout vous montrer maintenant, il faut je pense pourvoir le vivre en vrai avant de le voir au travers des photos.

denis meyers-8931 denis meyers-8955 solvay denis meyers-9780-2 denis meyers solvay-9953 denis meyers solvay-9886 denis meyers solvay-9817 denis meyers solvay-9779 denis meyers solvay-9768 denis meyers solvay-9692 denis meyers solvay-9574 denis meyers solvay-9543 denis meyers solvay-9504 denis meyers solvay-9433 denis meyers solvay-9426-2 denis meyers solvay-9397 denis meyers solvay-9383 denis meyers solvay-9318 denis meyers solvay-9288 denis meyers solvay-9183 denis meyers solvay-9107 denis meyers solvay-9019

remember souvenir denis meyers-1543

Merci Denis pour ce passe droit, je me sens privilégiée de pouvoir témoigner de cette oeuvre impressionnante, intimidante et presque impudique. #remembersouvenir
Pour plus d’infos, voilà le site réalisé pour l’occasion

Mais où es-tu Gana?

Par-ci, par-là…

Cet été, je suis là et hop je disparais… Tu sais ça c’est la vie. C’est vivre, c’est ne pas oublier que le temps passe… Que les enfants ça grandit, que nous il faut nous empêcher de le faire… Rêver, décider et hop disparaître…

Ca c’est important… Ne pas me sentir prisonnière dans ma vie… Tu vois ce que je veux dire?

Alors toi aussi profite, vis, va, reviens… Et raconte-moi comment ça c’est passé pour toi, ou pas, c’est toi qui vois.

Moi je ne te raconterai pas tout, parce que c’est ma vie, c’est la leurs, c’est tellement précieux…

Alors voilà un petit billet très léger pour te donner des petites idées… Ou pas, je te dis, c’est toi qui vois… ^_^

# Puisque ces images n’ont aucun sens logique, je peux juste te dire que choisir chez CHANEL, c’est mourir! Je suis perdue!Boy, Paris/Dallas, Iconique… J’ai pas fait les études pour! #Soupirauboutdemavie

# Que l’art graphique sur la peau ou dans la rue c’est parfois fabuleux.Encore encore!

# Que « Tu m’oublieras by Larousso » c’est sur le site de « Mais qui es-tu? » que tu peux le trouver, et que moi j’attends impatiemment mes customs persos.

# Que mon sac Alexander Wang, mes Ray Ban et mon Iphone bien habillé, il me faut rien de plus pour partir vite, très vite regarde…..

# Je suis plus là!