banniere

Bruxelles Today, opening Zara Home et présentation Bensimon

Il s’en passe toujours des choses dans ma belle Bruxelles…

opening-zara-home-et-bensimon-5527

Ce matin, c’est avec une grande joie que j’ai eu la chance de découvrir en exclu le nouvel espace « Zara Home ». La voilà enfin notre nouvelle boutique, la seconde plus grande d’Europe! oui oui!

Sur deux étages, des collections plus fournies, des découvertes pour les petits et les grands espaces…Et surtout pour moi la collection « Linen » que j’adore!!! Des noms évocateurs comme « Hotel » donnent aussi le ton d’une déco intemporelle et de qualité quant aux matières … Le plus compliqué…C’est de choisir…

Ensuite, direction « Bensimon, Home autour du monde » pour découvrir la collection de cet hiver… Des tons chauds, une orientation plus sobre et sans faute… Serge Bensimon est clairement un maestro dans ce domaine…Dénicher les tendances, faire renaître et réactualiser ses anciennes idées, ses valeurs sures, surprendre, arriver là où on ne l’attend pas… Serge en a des histoires à raconter dans ce domaine…

Alors coup d’oeil dans la boutique, quelques moments choisis mais le mieux sera certainement de vous y rendre et de redécouvrir ses nouveaux classiques…

Petit tour d’horizon en images mais point trop n’en faut…Le mieux est de vous y rendre…

opening-zara-home-et-bensimon-5519 opening-zara-home-et-bensimon-5521 opening-zara-home-et-bensimon-5522 opening-zara-home-et-bensimon-5523

opening-zara-home-et-bensimon-5526 opening-zara-home-et-bensimon-5527 opening-zara-home-et-bensimon-5529 opening-zara-home-et-bensimon-5554 opening-zara-home-et-bensimon-5561 opening-zara-home-et-bensimon-5560 opening-zara-home-et-bensimon-5556 opening-zara-home-et-bensimon-5549 opening-zara-home-et-bensimon-5547 opening-zara-home-et-bensimon-5562 opening-zara-home-et-bensimon-5563 opening-zara-home-et-bensimon-5566 opening-zara-home-et-bensimon-5568 opening-zara-home-et-bensimon-5569

A Bruxelles, vous retrouverez la nouvelle boutique Zara Home au 10 avenue Louise, quant à la boutique Bensimon, Home autour du monde, elle n’a pas bougé, toujours nichée au 70 de la rue de Namur.

Je m’expose pour « Femmes fatales »

Du 18 au 23 octobre, sera présentée l’expo photo « Femmes Fatales ».

tattoo-il-gana-et-themis

Cette expo est à l’initiative du photographe Jurgens Rogiers et de mon amie Isabelle Lenfant qui a malheureusement perdu sa maman de cette fichue maladie, le Cancer.

Dans cette expo, Jurgen dévoile les femmes combattantes de cette maladie qui ne doit plus gagner.

Toutes les infos concernant l’expo sont disponible ici.

Mais pour l’heure, je voulais vous parler de ces Tattoos que m’a confié Isabelle.

Des Tattoos qui affichent cet esprit combattant, pour 5 euros le feuillet.

Dessus, on retrouve le symbole amblématique de la créatrice Isabelle Lenfant, son Sparadrap.

L’idée étant de se tatouer et ensuite de poster la photo sur les réseaux avec les # suivant (ils sont indiqués au verso du feuillet) #Lecanceretalors #jemexpose #femmesfatales #isabellelenfant #jurgenrogiers

Thémis et moi nous sommes prêtées au combat et voilà notre contribution.

Si vous me croisez, sachez que j’ai des feuillets dans mon sac, que pour 5 euros je vous les vends volontiers.

Alors on se tattoo, on va voir l’expo de Jurgen et surtout on soutient ce combat pour que le cancer soit le grand perdant le plus rapidement possible…

Je ne veux pas me voiler la face et je serai peut-être touchée par cette fichue maladie, et ma fille le pourrait également, alors avant qu’il ne soit trop tard, on unit nos forces…

 isabelle-lenfant-tattoo-7884 isabelle-lenfant-tattoo-7874 isabelle-lenfant-tattoo-7859 isabelle-lenfant-tattoo-7870 isabelle-lenfant-tattoo-7892 isabelle-lenfant-tattoo-7886 isabelle-lenfant-tattoo-7913 isabelle-lenfant-tattoo-7930

isabelle-lenfant-tattoo-5420
Si vous aussi vous voulez vous tattouer et soutenir les #femmesfatales le mieux c’est de contacter Isabelle Lenfant ici
L’argent récolté ira à @BIGagainstbreastcancer

c’est la rentrée

Voilà un cris de guerre peu original pour un premier septembre mais quoi qu’il en soit bien de circonstance.

Et voilà, Ulysse rentre en 4 ème primaire! Une nouvelle aventure pour lui et un pincement dans mon coeur de maman qui ne s’habitue jamais à le voir grandir…

Hier, comme d’habitude chez nous, on a préparé le cartable, en dernière minute!

Cette année nous testerons les marqueurs qui devraient ne plus fuguer grâce à Stabilo et les feutres Cappi. (Deux bracelets se partagent les capuchons afin que ceux ci ne glissent plus sous le bureau et dans les tréfonds de la classe)

Ulysse était fier ce matin, et de revoir les photos des années passée, je le trouve tellement grand cette fois… Un grand de 4ème, il faut s’y faire…

Bonne rentrée à tous vos enfants!

ulysse rentree des classes 16 17-4436 ulysse rentree des classes 16 17-4443 ulysse rentree des classes 16 17-4445 ulysse rentree des classes 16 17-4449 ulysse rentree des classes 16 17-4454 ulysse rentree des classes 16 17-4439 ulysse rentree des classes 16 17-4440 ulysse rentree des classes 16 17-4442 ulysse rentree des classes 16 17-4458 ulysse rentree des classes 16 17-4463 ulysse rentree des classes 16 17-4469 ulysse rentree des classes 16 17-4471 ulysse rentree des classes 16 17-4474 ulysse rentree des classes 16 17-4488

#les Stabilos Cappi, hop dans le plumier
#Stabilo panse aussi les petits bobos!
#Ulysse réutilise momentanément son cartable sac à dos « IKKS » mais un nouveau est commandé, on en parle bientôt!
#Je lui ai dit « Mets des chaussettes confortables pour la classe »…Il a sorti les « Collégien »Vintage… Good choice!

Body training studio, on en parle?

 Des semaines, voir des mois que vous me suivez sur instagram et me demandez des tas d’infos sur ce sport pas banal!

Voici enfin le temps de ce premier billet que je lui consacre.

Et donc oui, je m’entraine au Body Training Studio!

Mais qu’est ce que c’est? Une nouvelle façon de prendre soin de soi, de se muscler, de se redessiner…

Le principe le voilà: Après avoir enfilé un body saillant, on vient vous arnacher un drôle de gilet par dessus, muni de capteurs.

Ces capteurs, ou électrodes, sont branchés sur la machine et ensuite le travaille commence.

Lors de l’effort, un flux électrique, similaire à l’électricité naturelle du corps, c’est important de le préciser (Certains concurrents utilisent des machines moins pointilleuses), insuffle une stimulation  supplémentaire aux muscles.

Chaque pulsion dure 4 secondes, il faut alors tenir dans la position parfaite durant ce temps, et répéter l’exercice, les séries.

Mais surtout ne pas faire n’importe quoi ni n’importe comment. C’est la raison pour laquelle un vrai coach, un professionnel ayant reçu une vraie formation physique et pas juste un coaching par la marque des machines, est essentiel.

Lui seul pourra doser chaque exercice et renforcer les muscles spécifiques en fonction de nos attentes et de notre condition de base.

une séance de 20 minutes de body training Studio équivaut à une séance de 4 ou 5 heures en salle. Rien que ça! Donc entre deux rendez-vous, hop on vient faire son sport et c’est reparti!

Les résultats apparaissent très rapidement! Pour ma part après 4 séances, j’ai été bluffée par l’apparition des muscles et par une meilleure position du dos aussi!

Forcément, le coach m’a fait remarqué que l’exercice est complet et stimule donc des zones que l’on travaille rarement en salle.

Ensuite le rythme; Pas plus de deux fois par semaine et toujours laisser le corps au repos 72 heures car pendant ce temps, le muscle continue de se former.

Personnellement, une séance par semaine était suffisante.

Si je vais continuer? Bien sur! Je viens de finir mon abonnement de 10 séances et je resigne pour une nouvelle carte!

Les filles, je vous promets des fesses qui remontent et des abdos en beton! Assurément!

Quant au prix, il est de 30 euros la séance avec une carte de 10 séances, donc pour moi, y allant 1 fois par semaine, je pratique un sport intensif pour 120 euros par mois. On en peut pas dire que cela soit excessif.

Ce que je vous propose, c’est de téléphoner au centre et de prendre un premier rendez-vous gratuit (spécifiez que vous venez de ma part). Après cette séance, à vous de voir…

Et pourquoi je recommande les centres body training Studio? Parce que Daniel Camus, l’un des fondateurs de la chaine, est un vrai sportif, ancien joueur de foot professionnel, s’est formé de façon très professionnelle et ne manque jamais de compléter sa formation et qu’il sait vraiment de quoi il parle.

Oser lui demander des conseils sur votre hygiène de vie également, ça fait un bien fou que quelqu’un vous remette sur les rails.

Voici quelques photos que j’ai eu la chance de faire avec Olivier Bisback.

Olivier est un acteur et cascadeur professionnel. Un très grand sportif, adepte de beaucoup de pratiques et de yoga également.

Lui ayant vanté les mérites de mon nouveau sport, il a tenu à tester cette méthode!

Il en est ressorti ravi et lors de ses coachings d’acteurs (Je ne peux pas vous citer tous les noms, mais on parle de grosses pointures) il pense sérieusement à les faire passer par la fameuse machine!

Quand je vous dis que c’est top et que même les professionnels sont ravis!

Alors à vous de jouer! Pour l’été, pour la rentrée, voilà la meilleure méthode pour vous entrainer.

Visiter la page du Body training Studio et découvrez les centres et très bientôt…. Un super concept verra le jour avec de nombreux services complémentaires! Moi je décompte les jours!

body training studio olivier bisback-8212 body training studio olivier bisback-8225 body training studio olivier bisback-8228 body training studio olivier bisback-8229 body training studio-8194 body training studio-8195 body training studio-8200 body training studio-8219 body training studio-8235 body training studio-8262 body training studio-8266 body training studio-8267 body training studio-8279 body training studio-8293Je peux vous jurer qu’il a sué de fameuses gouttes! Bravo Olivier! ^_^

No words

Et pourtant il y en aurait tant à dire…

Ce que je peux vous dire, c’est que ce 22 mars  avait vraiment bien commencé, fier de nous faire découvrir cette deuxième journée de printemps avec une lumière très particulière et matinale, celle qui t’oblige à regarder plus loin, vers les projets…

Et puis…

Et puis l’annonce, les mots posés, l’incrédulité… si prêt, juste ici… Zaventem!

Et puis ce sentiment de surprise en demi-teinte, on nous le disait que cela allait arriver, qu’on ne serait pas épargné, mais la force de la vie est qu’elle nous aide à rebondir, à avancer, à nous rassurer du quotidien, à oublier un peu…

Alors voilà que notre quotidien est violemment frappé par une poignée d’imbéciles…

Gui-Home a raison de dire que c’est pas parce qu’ils ont raté leur vie qu’il vont gâcher la nôtre…

Mais ce mardi matin prend rapidement une tournure dramatique, une impression de page écornée qui se tourne… Sans prévenir…Sans rien nous demander.

Alors on se plonge dans le présent, on pense d’abord à soi, à la chance qu’on a d’être ici et pas là, à nos enfants aussi, toujours trop loin de nous dans de pareilles circonstances… C’est déjà incroyable de dire cela, « de pareilles circonstances »… Je n’avais, jusque là, jamais connu de « pareilles circonstances »… C’est donc la première fois et elle nous marque au fer rouge!

Que faire? Hébétés, nous le devenons tous, tels des zombies vivants, débordant de vie à en être écoeurant, s’en vouloir presque de ce flot de vie dans nos veines quand l’empathie nous submerge de ses tsunamis d’angoisse, de peur et de tristesse!

Qui est touché? Par qui l’histoire deviendra encore plus criante de réalité?

Bien entendu que nous connaissons tous, dans notre belle Bruxelles, quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un… Bien sur…

Et puis comme pour nous relancer une seconde salve douloureuse, une seconde explosion… Une autre! Vraiment? Le métro cette fois!

Oui!

Et mes enfants qui sont loin, trop loin que pour être protégés et rassurés par mes bras… Envie de crier, de me réveiller, de ne pas écouter mais je n’entends que cela! à en avoir mal à la tête!

La radio dégueule les informations et son bruit oppressant agit comme un aimant, je n’en décolle pas… Les sirènes hurlent de toutes parts dans la ville, un balai incessant… Et mes enfants? Que font-ils, que savent-ils? Que c’est la guerre à Bruxelles?

Bruxelles ma belle…

Défigurée un temps par ce chaos insupportable, ma ville qui saigne à n’en plus finir… Et les yeux hagards des gens qu’on croise… Incrédules…

Bruxelles c’est le monde, c’est Paris, c’est la Turquie, la Serbie, c’est le monde… C’est le monde qui crie.

Pour une poignée de fous qui n’ont pas trouvé d’échos sur notre planète… Une poignée de fous!

Bien entendu que ma ville se relèvera, comme les autres mais il faudra le reconnaître, même si nous continuerons à vivre, à nous rassembler, à faire la fête, le gout de poudre sera imprégné dans le fond de notre gorge à jamais.

J’ai entendu dire « On prend l’insouciance de nos enfants »… Alors j’y pense.

L’insouciance, justement… Qui peut se vanter de l’avoir connue si ce n’est ma seule génération?

Mes parents ne l’ont pas eue! Nés pendant la guerre ou juste après, dans un pays qui devait cicatriser… Celles d’avant n’en parlons pas…

C’est bien nous les enfants chéris de ce monde! Epargnés des guerres et biberonnés par Dolto et ses confrères et soeurs… C’est nous qui devons découvrir la réalité qui fait mal aux yeux…et grandir! Nos enfants grandiront dans un monde ou la violence côtoiera le rêve… J’ai honte de n’avoir pu préserver ce que nos parents ont voulu créer, cet idéal de vie…

Les utopies sont faites pour s’en servir… Nous étions contemplatifs!

J’ai honte de ne pas avoir ouvert les yeux, d’avoir laissé faire, d’avoir bêtement fait confiance, d’avoir eu peur de certaines idées, de ne pas avoir posé mes actes…

Notre civilisation s’est reposée sur ses lauriers et doit se réveiller! Elle en est capable!

On ne gagne pas une bataille à coup de bisous, réveillons-nous, mais à force de décisions!

Je veux un monde de tolérance, de multiculturalité, de respect, d’ouverture  et si il nous faut nous battre pour défendre nos valeurs, battons-nous! Réveillons-nous!

Je ne savais pas quels mots poser sur mon actualité, je pense que les mots viennent quand on les laisse s’échapper, juste après les larmes…

J’ai honte de mon monde, mais j’ai foi en l’humanité…

Et si on changeait tout? Si nos dirigeants commençaient à penser comme si demain nous pouvions tout perdre, si nous nous mettions à imposer nos idéaux ailleurs que sur des statuts sociaux… Si on se battait pour défendre l’avenir de nos enfants? Si on grandissait?

Demain j’espère que nous nous battrons, mais aujourd’hui je pleure encore pour cet enfant qui a vu sa mère tomber sans se relever, pour ce père qui ne rentrera pas, pour ce jeune homme qui n’apprendra plus, pour celui qui se bat avec la médecine et pour tous ceux dont le souffle s’est coupé le 22 mars 2016…

Ce soir, j’ai mal à ma ville…

Mais toi l’imbécile, n’oublie pas que pendant que nous pleurons nous avons encore l’humour, que les mitraillettes nous on les mange et que Manneken peace sur les bombes!

 12722000_10153985798638913_281340342_n 12899701_10153985798608913_1951091465_n 12527987_10153985798658913_1259514973_n 12900254_10153985798698913_1472455698_n 12595954_10153985798733913_2131852945_n 12900019_10153985798753913_865472333_n 12899767_10153985798783913_1730929853_n# Voici mes images de ce 22 mars… Elles parlent de ma ville qui fut et que sera, de la panique et des téléphones coupés vut l’assaut de chacun pour se rassurer, elles parlent de mes enfants récupérés, des héros de ce triste de jour et de l’insouciance qui s’envole…
#Elles parlent aussi d’un mot d’amour qui oublie le drame le temps que quelques coeurs qui m’ont fait un bien fou…
#Elles parlent juste d’un 22 mars 2016, du point de vue d’une maman bruxelloise qui a eu de la chance en côtoyant l’horreur…

#StopCyberCriminality

stopcybercriminality

Les choses qui n’arrivent pas qu’aux autres

Comment introduire correctement cet article?

Je pense que je vais le faire le plus simplement du monde, sans tac, sans pincette, juste avec des faits…

Thémis a été victime de Cyber Harcèlement.

Je sais ce que certains vont penser… Elle expose ses enfants, c’est alors prévisible… Mais non! je vais vous arrêter tout de suite.

Thémis a été harcelée sur Instagram, un réseau que je lui permets de gérer depuis une année environ, avec des tas de barrières et recommandations. Tout son entourage utilise ce réseaux, comme elle, avec des comptes fermés.

Travaillant avec les réseaux sociaux, je suis bien placée pour devoir faire la différence entre vie privée et vie virtuelle.

Mes recommandations étaient strictes et sans appel! Pas de vie privée, aucun moyen de t’identifier, protéger ton nom, tes habitudes, pas de lieux, aucune polémique. Et Thémis a toujours été vigilante et a très bien respecté les consignes.

Mais voilà, le net, c’est la nouvelle rue, c’est la jungle même.

Tout a commencé il y a une grosse quinzaine de jours maintenant, Thémis a découvert, avec un ami à elle, des faux comptes utilisant son image, que son image! Rempli de photos d’elle, avec parfois des faux noms, parfois son véritable nom!

La chance que nous avons eu, c’est qu’elle m’en a parlé tout de suite, à la seconde! Faisant des captures d’écran des comptes en question.

On a suivi la procédure classique, on a dénoncé auprès de instagram. Que faire d’autre?

Les comptes ont été coupés le lendemain et ensuite d’autres comptes sont réapparus… Encore plus terribles, avec des grossièretés, des menaces, des insultes…

Le summum fut ce lundi soir, il y a une semaine. Sur l’une des photos de Thémis de mon compte, un commentaire à caractère sexuel, horrible, cru, écoeurant!

Mon monde a vacillé!

J’ai réagit de suite, j’ai dénoncé et en tant que maman, Instagram vous demande de prouver la filiation dans la plainte, ce que j’ai fait…

Le résultat fut surprenant! Mercredi matin, mon compte était volatilisé, disparu, supprimé par instagram avec le motif d’usurpation d’identité, rien de plus! Et les faux comptes sévissaient toujours et de plus belle!

J’ai pensé à une erreur technique, j’ai contacté, envoyé des tas de courriers partout, la peur au ventre que mon enfant de 12 ans ne voit ce type de message qu’elle n’était même pas en âge de comprendre.

Porte clause après des autorités de facebook et instagram! Rien!

Le système proposé par Instagram pour singalé une erreur de leur part buggait! à chaque fois que je devais downloader une photo de nos cartes d’identité, le système revenait au début, sur Iphone, sur androïd et impossible via un ordinateur! Le chat qui se mordait la queue, la panique en plus!

Vendredi je porte plainte à la police… La plainte est enregistrée mais « Madame, nous on y connait rien en réseau, faut voir ce que le parquet décidera, ça peut prendre du temps…en attendant il faudrait peut-être fermer le compte de votre fille. »

Ces paroles furent un second coup de poing!

Donc ma fille devrait être punie, son compte fermé! Et je pense que la suite est logique: Ne pas la laisser sortir en jupe, lui expliquer qu’on ne regarde pas les gens dans la rue sous peine de se voir agresser et de l’avoir un peu cherché finalement…

Je sais que les paroles de ce policier étaient dites innocemment mais je refuse de faire partie d’une société qui prendrait ce pli!

Le samedi, toujours privée d’instagram, je décide de recréer un nouveau compte, la mort dans l’âme, devant abandonner mon ancien, 4 ans de travail, de relations, de photos, de souvenirs… Sans raison ni explication!

Et là le corbeau s’est acharné, à sorti son venin! Sans attendre, à peine venais-je d’ouvrir ce compte qu’il me menaçait d’avoir screené toutes les photos de Thémis et de les diffuser partout, sans ménagement, de me traiter de « Petite cone » avec moultes fautes d’orthographe!

Sa hargne était sans borne, les insultes, l’utilisation du surnom du meilleur ami de Thémis pour balancer ses horreurs…

Et puis les grains de sable.

Et puis la communauté…Les réseaux, ceux qu’on incrimine souvent pour leurs dérives, et bien ces réseaux se sont mobilisés, faisant souvent preuve d’une empathie incroyable!

Une des photos de Thémis avec le hashtag #bringganapetitmondeback comme un étendard!

Et des messages de partout, de gens qui dénonçaient ces comptes pirates, une vraie cyber attaque avec une troupe de cyber friends déterminée à ne pas laisser ce corbeau agir mais avec une dignité incroyable, une compassion pour Thémis, pour l’injustice de mon compte disparu, tout en douceur mais efficace…

Quand la rue se soulève…

Et donc tous ces grains de sable ont formé une armée, une armée forte avec des ressources!

Et puis les messages, les aides, les contacts, les propositions!

Alors j’ai pris les mains tendues, je les ai tenue fort comme je tenais celle de ma fille bafouée, pour lui prouver que la justice et la raison était une arme forte et la solidarité une force suprême!

Parce que j’ai eu de la chance!

Thémis m’a directement parlé… D’autres enfants ne l’ont pas fait, par honte, ont gardé cela pour eux jusqu’au moment où la pression devenait trop forte, où l’enfant acculé ne voyait pas de sortie, de lumière… Une petite fille de 12 ans s’est pendue en Belgique il y a deux mois.

Une petite fille de 12 ans.

Thémis a 12 ans.

J’ai eu une chance incroyable.

De tout cela il y a de nombreuses leçons à tirer! Alors j’irai au bout!

Les mains tendues se sont avérées réactives, les médias, pour faire pression, les autorités politiques, la cyber crime unit… Et j’en passe!

Aujourd’hui j’ai retrouvé on compte initial @Ganapetitmonde avec les excuses d’Instagram.

La machine est en route et j’irai jusqu’au bout!

Je n’ai pas été programmée pour cela mais ce sentiment d’injustice ressenti par bon nombre d’entre nous face à ce « No man’s land » qu’est le monde virtuel doit nous servir…Il doit être un moteur pour agir, tenter d’agir, step by step!

Si Rome ne s’est pas faite en un jour, la Cyber Planète ne le pourra pas non plus mais maintenant il y a des gens qui sont placés aux bons endroits qui se sentent mobilisés.

Thémis pourrait être votre fille et vos enfants les miens…

Nous découvrons une nouvelle arme de pression lorsque les faibles se planquent derrière un écran mais les choses doivent changer…

Alors step by step et je vous tiendrai au courant car je souhaite que notre histoire aboutisse, savoir qui se cache derrières les horreurs qui nous ont été infligées, que les réseaux jouent le jeu des politiques et des lois des pays quand une plainte est déposée et qu’ils fassent leur boulot pour ne pas être discréditées et laches, parce que cela serait de la non assistance à personne en danger, surtout dans notre cas où on touche à des enfants avec des menaces sexuelles. Et surtout, que des lois et des cadres soient établis!

Le programme est chargé mais vos messages, vos soutiens font que oui, nous allons bien et nous avons été portés par vous tous et n’avons pas sombrés.

Alors que cet élan serve à quelque chose, concrètement…

Merci à tant de gens, florence, Frédéric, olivier, nawal, catherine, Annabel, Barbara, Sophie, Sabrina, Denis, et tous mes amis pour chaque petit mots…

On se tient au jus!

 

12625967_10153853037493913_264464085_n

Voici quelques captures d’écran pour que vous mesuriez la violence, je ne pourrais pas publier les pires, au dessus de mes forces!

  12674258_10153849647513913_827614705_n 12625932_10153849647233913_201784070_n 12665743_10153849647243913_1862802253_n 12659710_10153849647478913_530806329_n 12648179_10153849647578913_2052366008_n

#Ce que je vous propose pour ne pas que cela retombe comme un soufflé? De partager la photo de Thémis avec ce nouvel hashtag #StopCyberCrime

 

David Bowie never died

Hommage en image à l’homme qui venait d’ailleurs

Je coucherai peu de mots, car tellement sont prononcés en ce jour particulier…

Il était unique, il était l’un des premiers, il était intuitif, créatif, précurseur et inattendu…

Juste reprendre l’une de ces paroles : « La pire plaisanterie que Dieu puisse faire, c’est de faire de vous un artiste, mais un artiste médiocre. »

Avec toi, il n’a pas plaisanté, il t’a fait confiance!

Merci pour ce que vous laissez Monsieur Ziggy Stardust

luigi bowie signature-1596-2

#RIP et prépare le terrain pour de l’autre côté!
#Merci Luigi

Le jour où on est passé en 2016

Best whishes

Je te souhaite une famille comme la mienne, pas parfaite mais douillette…

Je te souhaite des amis comme les miens, pas parfaits mais irremplaçables…

Je te souhaite des moments de bonheur comme les nôtres, je sais pas si mieux c’est possible…

Je te souhaite une santé à la hauteur de tes efforts, des rencontres à la hauteur de qui tu es et des projets qui répondent à tes objectifs…

Parce que dis toi bien ceci, 2016 est là, mais pas sur que tout change radicalement alors regarde ton verre et dis toi qu’il est à moitié plein, tu verras ça fonctionne bien!

lescardachiennes-0022 lescardachiennes-0023 lescardachiennes-0026 lescardachiennes-0031 lescardachiennes-0032 lescardachiennes-0040 lescardachiennes-0045 lescardachiennes-0046 lescardachiennes-0051 lescardachiennes-0053 lescardachiennes-0062 lescardachiennes-0068 lescardachiennes-0072 lescardachiennes-0080 lescardachiennes-0087

#Je te promets qu’aucun enfant ni animal n’a été maltraité pour la réalisation spontanée de ces images! #Promis
#Ulysse porte son Tshirt des soirées Chics, le « Six Hugs and Rock and Roll », parfois, luigi porte mon sublime manteau « Gertrude+Gaston », il me va bien mieux à moi!
#Mes amis sont pas nets, c’est pour ça que je les garde!
#Viva 2016, fais de ton mieux et vis chaque jour comme si il était le dernier!
carte voeux 16#Family ♥

La belle histoire

Plus de 12 ans  d’une belle histoire…

Aujourd’hui je ne te vends rien, pas de produit coup de coeur… Juste le coeur qui parle.

Hier, enfin un peu plus loin qu’hier, à vrai dire, j’allais être maman pour la première fois… Je n’étais pas seule dans cette extraordinaire aventure… Mon amie Marie allait la vivre en même temps que moi, juste en même temps.

Nos premières rondeurs, nos premiers kilos, nos premières ailes de papillons, nos premières peurs, nos premières appréhensions, nos premiers espoirs… Moi d’avoir une fille, elle d’avoir un fils.

La vie a choisi de nous faire cette grâce, j’aurai une fille et elle un fils… L’apprendre ensemble, se projeter.

Ensuite le temps de tout préparer, de se rassurer mutuellement… Le lien se renforçait encore plus entre nous! Quelle fabuleuse histoire à vivre ensemble.

Puis vint l’instant de l’appel téléphonique. Gana, voilà, Marie a accouché…. Nous précipiter pour aller découvrir Louni à la maternité… Moi de plus en plus grosses, Marie de plus en plus maman.

5 jours plus tard c’était mon tour, enfin!

Thémis et moi naissions ensemble. L’amour.

Et au tour de Marie de venir voir l’enfant. Dans la même maternité, la même chambre… Son lit presque encore chaud de son bonheur à elle.

Et puis on a avancé ensemble. On a fait certains choix en communs, d’autres pas.

Des écoles différentes, des activités… Mais un lien très fort depuis le départ.

Quand l’une n’allait pas bien dans cette nouvelle vie de femme ou de maman, l’autre avait l’oreille juste et le temps nécessaire.

Quand l’un de nos enfants vivait un bonheur nouveau, de concert nous nous réjouissions…Et tremblions pour les mêmes « Bobos » aussi.

Thémis et Louni on toujours connu la vie « Ensemble » mais parfois en se perdant un peu de vue et en se retrouvant… C’est normal, c’est la vie.

Mais pas nous, les mamans. Jamais.

Pour les moments importants, nous étions tous là. Louni est venu voir le premier spectacle de danse de Thémis… Marie ne voulait pas rater ça.

Et puis les voilà qui opèrent le même choix pour l’entrée à la grande école, ils voulaient être ensemble et la pédagogie nous emballait.

Qu’il en soit ainsi, une fois de plus la vie leur a souri et ils ont pu prendre place sur le même banc.

Un banc d’école un peu moins « bas de plancher », des responsabilités un peu plus marquées et ils nous ont prouvé qu’ils pouvaient assurer!

Alors nous y voilà… La porte, le seuil de cette adolescence se franchit doucement…

Thémis et Louni grandissent et nous prouvent que notre amitié de maman avait vu juste et que nos valeurs étaient belles puisque se reflétaient si joliment dans les yeux de nos enfants.

Deux enfants, gentils, vraiment, empathiques, complices, attentifs…

Marie et moi avons eu de la chance… Merci à la vie….

Et pour le reste, cela ne nous regarde presque plus…

themis et louni-2462 themis et louni-2459 themis et louni-2469 themis et louni3themis et louni-2472themis et louni-2468 themis et louni-2470 themis et louni-2477 themis et louni-2476 themis et louni-2475-2 themis et louni-2488 themis et louni-2481 themis et louni-2482 themis et louni-2484 themis et louni-2491 themis et louni-2490

#Si je devais demander une dernière faveur à la vie… Quoi qu’il arrive plus tard, qu’ils puissent toujours compter l’un sur l’autre. Voilà
Et ça, c’est un petit bonus….

11952836_10153596805273913_2055469780881348199_o 12037934_10153596827213913_1924324950049632827_n

Le jour d’avant

Le dernier jour avant de rentrer dans le rang…

Sentir une dernière fois ce parfum de liberté totale, de lâcher prise…

Parce que demain, on recommence le cycle… Une nouvelle aventure une fois encore… De nouveaux copains parfois, des découvertes, le coeur qui bat vers une histoire nouvelle et inconnue…

Mais juste avant, on savoure encore le temps d’avant… Et on s’évade.

river side-2376 river side-2360 river side-2393-2 river side-2361 river side-2375 river side-2373 river side-2388 river side-2396 river side-2374 river side-2370 river side-2402 river side-2408

#Balade avec les copines…Les impressionner un peu…
#Merci pour le nouveau vélo… Il est parfait!

BOGOSSE attitude

Mini man

Un mini man, c’est comme un homme en plus mini, comme un mâle qui sent pas sous les bras, comme une bête sauvage sans excès de testostérone…

Comme mon fils qui sera un jour un grand… Un jour…

ulysse haircut-5153 ulysse haircut-5155 ulysse haircut-5158 ulysse haircut-5166 ulysse haircut-5171

ulysse haircut-5180ulysse haircut-5190ulysse haircut-5212  ulysse haircut-5216ulysse haircut-5227 ulysse haircut-5249 ulysse haircut-5265 ulysse haircut-5261

#Encore merci à Luigi pour la coupe qui tue!
#On est où, on fait quoi? Viens voir sur instagram, on y est souvent! @ganapetitmonde #Ulysse porte un polo de chez Marks & Spencer

HBD Ulysse, la gypsy fête!

Les gypsy kids font la fête, 8 ans avec les copains

Il fallait bien qu’on l’organise cette fête! On attendait juste que le temps soit plus clément pour organiser la garden party version romano!

Caravane, banderoles, musique en folie et supers copains… Un bar à glaces et les gâteaux de chez Marks & Spencer et en un tournemain nous devenons des super parents qui assurent!

« Maman cette fête elle est super »! C’est le plus beau salaire pour une maman et un papa!

Oui Ulysse, l’aventure se passe au jardin, un jour tu iras beaucoup plus loin!

Happy toi mon petit, happy 8 à Ulysse!

Tu grandis vite petit garçon, mais toujours je verrai dans tes yeux ceux de ce petit bout d’homme animé par tant de générosité… Un jour je te mettrai la honte avec mes bisous mais je n’arrêterai pas, tiens le toi pour dit!

Viva viva!

Mathilde D-1323 Ulysse anniversaire-1318 Ulysse anniversaire-1331 Ulysse anniversaire-1333 Ulysse anniversaire-1338 Ulysse anniversaire-1341 Ulysse anniversaire-1361 Ulysse anniversaire-1375 Ulysse anniversaire-1379 Ulysse anniversaire-1382 Ulysse anniversaire-1384 Ulysse anniversaire-1387

Ulysse anniversaire-1403

Ulysse anniversaire-1405  Ulysse anniversaire-1410

Ulysse anniversaire-1413-2

 #Jolis et très bons les petits gâteaux cubes de chez Marks & Spencer
#Rhooo c’est pas souvent que je te montre toute ma vraie famille… #Momentreallife
#Ulysse porte un Sweat Rebel de chez Six Hugs and Rock and Roll et un Tshirt Circus de Ma Locomotion. Haaaa oui, les fringues sont parfois porteuses de messages intéressants!
#Tu sais que si tu me suis sur instagram @ganapetitmonde  tu pourras encore voir d’autres images! #tejurequesi

her birthday

Voilà, ça c’est fait!

 

11 ans!

Il y a 11 ans de cela. Ce dont je me souviens, c’est qu’il neigeait lorsque je suis revenue dans cette chambre.

Cette chambre sans âme particulière dans laquelle j’ai appris à aimer d’une façon différente pour la première fois. Au rhytme de ses battements de coeur et petits sons si nouveaux pour moi.

Et maintenant, j’ai une grande fille, presque trop grande dans sa tête parfois mais dont le coeur grossit toujours plus, comme le mien. Grâce à elle.

Grâce à elle, j’ai appris le doute, la peur, la vie, la prévoyance, l’envie, le rire franc, la surprise… Comme toi certainement.

Mais à chaque fois, quand je fais le bilan, je me rends compte à quel point je dois faire des pas de géant avec elle et…Revenir en arrière aussi quelque fois.

Etre sa maman, son amie, celle qui sait mais qui se tait, celle qui observe mais ne dit rien, sauf si elle le demande. Sa complice.

Ca c’est moi.

Celle qui doucement doit tourner la tête, parfois, fermer les yeux, ne pas entendre mais bloquer ma respiration en attendant ses chutes et ses bonheurs.

Celle qui tente de la calmer, la canaliser, tout en dissimulant mes faiblesses, ou pas, car lui montrer les miennes c’est lui promettre qu’elle a le droit de tomber et d’être aimée à nouveau.

Parce que l’aimer, ça je lui promets de le faire toujours, même lorsque mon coeur se sera suicidé, même quand je ne serai plus que l’un de ses souvenirs… Même.

Je crois que c’est comme ça qu’on reste une maman, enfin, je sais pas, on ne nous l’explique pas.

Parfois aussi, c’est moi qui sanglotte, parce que parfois la nuit, j’ai peur de m’être trompée, de ne pas l’avoir comprise, de m’être fâchée pour les mauvaises raisons, juste parce que c’est la vie aussi…

Et le lendemain, je veux encore l’aider à se construire « femme », à ne pas être faible, alors je tente de trouver notre juste milieu.

C’est pas simple, ça se saurait.

Mais de cette complicité, jamais elle ne doutera, ça j’en suis certaine.

Parce que je l’aime, fort, parfois mal, souvent à outrance… Parce qu’elle me fascine, elle n’est pas un autre moi, elle est elle…

C’est Thémis, qui souffle sa onzième bougie.

C’est ma fille.

Je l’aime.

# Mercredi c’était sa journée, aller manger au Balmoral, ça je te le recommande! Parce que c’est bon, les enfants sont fans et surtout, parce qu’ils y sont les rois! La gentillesse c’est important!

#Thémis a revêtu sa jolie robe et son manteau CdeC qu’elle gardait pour l’occasion!

# Premier cadeau du jour, une IceWatch rose qui pête! Parce que c’est fun et belge! J’ai la même en bleu glam forest!

# Elle a soufflé des bougies partout, et c’est pas fini!

#Petite surprise toute simple, je lui ai accroché des étoiles au dessus de son lit, et bien tu sais quoi? quand elle est entrée dans sa chambre, submergée par l’émotion, elle a retenu ses larmes! #Mafille

Bhoo!

L’esprit d’Halloween est avec nous

 

Chez nous on oublie les araignées, le sang partout et le moche moche d’halloween… J’aime pas! J’y peux rien… J’aime pas!

Alors pour participer à cette liasse populaire qui ne vient pas d’ici, voilà notre petite contribution, en toute dignité…

 

# On dit que le ridicule ne tue pas! #onditça

# Bang bang

# Je crois que ça se passe de commentaire non?  Et toi, on fête comment Halloween chez toi?

# Si tu veux les affreux avant la tournée d’Halloween, tu vas sur mon instagram!

La rentrée des classes c’était aujourd’hui!

Back to school… Back to reality…. #oupas

 

Voilà le grand jour qui arrive toujours trop vite… On pense qu’on s’y prépare, qu’on a le temps, que la liste des achats on l’a faite bien trop tôt… Et puis le temps fait des blagues et décide de filer… Entrainant nos enfants vers une année de plus, l’air de rien…

Des vacances qui ne sont qu’un tampon pour nous faire passer la pilule. Un soleil qui n’est là que pour nous en mettre plein les yeux et nous endormir un peu.

Mais ce matin, le réveil programmé à nouveau, j’ai vu deux grands se préparer à partir. Excitation, appréhension, crainte et joie immense de retrouver cette routine un peu rassurante mais toujours pleine de surprises.

Et le temps filera encore plus vite, les semaines qui se succèderont, les devoirs, les recherches, les incompréhensions, les découvertes… Tout ce qui fait le petit train train des familles… On y est, à nouveau… La pilule devra passer… L’année ne s’écoulera pas sans nous ménager… A la fin, ils auront encore grandi!

Cette année, Thémis est rentré en 6ème primaire, la dernière année… « Non maman, me prends pas en photo trop prêt de l’école… OK? »

Ulysse lui est rentré en 2ème primaire, ça devient encore un peu plus sérieux… « Tu viens dans ma classe hein maman, viens voir où je vais m’asseoir. »

Alors moi, une fois de plus, je les ai suivi sur le chemin qui les fait grandir… Et j’ai volé des images qu’ils seront heureux de voir et revoir, maintenant et quand ils seront encore plus grands.

 

#Bonne rentrée mes amours et bonne rentrée à tous les écoliers.

# Pour les looks, Ikks pour les deux, y compris le cartable d’Ulysse et pour les chaussures, des MAA pour Thémis et des New balance pour Ulysse, le tout de chez Les Casse-Pieds.

Grandir, encore et toujours…

Ulysse from « les Etats-Unis d’Amérique », Bruxelles sud.

Lui tu vois, c’est mon bébé… Enfin c’est ce que moi je pense. Je sais très bien que toi tu ne vois plus un bébé quand tu vois ces images de lui… Mais moi c’est mon dernier, le petit, le garçon…

Etre maman d’un petit garçon, tu sais hein comme c’est une belle histoire d’amour…

Alors parfois je le prend en photo, comme ça, dans son univers à lui, pour ensuite pouvoir revoir les images et tenter, juste une minute, de le voir comme toi tu le perçois certainement…

Un gran de 7 ans et des miettes qui va rentrer en deuxième primaire, qui devient de plus en plus autonome, protecteur et qui chausse du 35!

Ulysse vit sur un grand pied, à moi à l’aider à mettre l’autre toujours bien devant!

Alors si dans 10 ans, Ulysse, tu trouves par hasard ce billet au détour d’une recherche sur le net, sache que tu es encore mon bébé… Même si tu as des pieds énormes, que tu as gagné l’impertinance de ton âge et que tes petits secrets ne me concernent plus…

#Les grands pieds trainent partout dans la maison chaussés des pantoufles/ chaussons « Collégien » à étoiles! Mon dealer c’est ici!

# Brigitte , Brigitte, vraiment tu exagères!

# « Percy Stone » pour la casquette, un lance-pierres et bardaf c’est l’embardée!

# Sa coupe de cheveux parfaite, c’est du Luigi style!

Quoi t’es une fille et t’as pas ton Dyson?

Nan mais ALLO quoi!

Basta les clichés!

Basta les images cul-cul vantant les mérites d’un aspiro avec une parfaite ménagère qui fait blinquer son ptit chez elle!

Chez moi, c’est les ptits qui s’y collent et rien ne va plus!

Et si c’est pas nickel, ça sera pas la faute au DYSON qui lui, est la Porsche des aspiros!

Bien entendu je pourrais te dire que ce modèle, le Dyson Cinetic™ Animal Complete a plus d’une corde à son arc. que sur sa boîte il est indiqué « The only vacuum with no maintenance of filters, no bags to buy et no loss of suction », que la machine a une nouvelle brosse Turbine Head™ en fibre de carbone et antistatique. Que ses filaments en fibre de carbone reconfigurés et ses poils durs en nylon ramassent les poussières fines sur les sols durs, et les poussières incrustées dans les tapis et moquettes.

Je pourrais te dire tout ça et toi tu pourrais comprendre à quel point c’est important pour ton quotidien… Ou celui de tes enfants, si tu fais comme moi!

Parce que comme il tourne sur lui même cet aspirateur, c’est évidemment très très amusant aussi!

Mais je vais pas te faire tout ce blabla, je vais juste te montrer de quoi ils sont capables avec un aspirateur Dyson à la maison!

Je te jure, vis ma vie des fois!

# Nan mais t’as vu que Thémis a une poupée OLGA « Les Lilliputiens » qui me ressemble trop fort? Allé, bientôt je t’en fais gagner une, tu veux?

# Le Dyson Cynetic, si il t’intéresse, va voir par là

# Les déguisements buffle et ours blanc sont de chez RATATAM….Sublimes! Ils les trainent partout, ils sont tout doux…

# La robe de Thémis et le pyjama « On the Road again » d’ Ulysse viennent de chez « Le marchand d’étoiles ».… Va vite voir!

#Brigitte fais gaffe à tes poils!

# Je te jure que dans la vie, faut rien prendre trop au sérieux… Voilà!

Les 7 vies du Roux-Chat

Il fallait le faire un jour… Ce passage des 7 vies du Roux-Chat.

7 ans, 7 vies… 7 ans dans ma vie.

Ulysse l’aventurier a bataillé ferme pour y arriver. Faire sa place coute que coute… Trouver son enfance et s’y installer, avec moi à ses côtés, pour apprendre avec lui. Pour le voir grandir, le voir prendre la place, pour avoir peur avec lui souvent, pour me réjouir aussi… Et tant de choses que je ne vous dirai pas.

Parce que les 7 premières vies du Roux-Chat n’appartiennent qu’à lui, finalement.

Mais aujourd’hui, on a joué les barakis! Aujourd’hui c’était caravane et ballons, hot dogs et les copains.

Aujourd’hui il était le roi du jardin.

Fais péter les cotillons, aujourd’hui c’était le jour du Roux-Chat.

 

# Chez nous, les enfants qui arrivent propres…repartent crades! C’est comme ça chez nous!

# Quand Ulysse avait son Tshirt, c’était un superbe Tshirt Ma Locomotion! On est fan! Mais très vite avec les copains faut montrer les muscles, les blessures…Un truc de mec je crois.

# Merci aux copines qui sont venues m’aider à accueillir une classe entière… Là pour l’instant, toute aide est la bienvenue! ^_^

# On a gagnééééééééééééééé!!!!!!!! (D’office tu comprends!)

# Mais non les photos sont pas petites, clique dessus et hop, ça s’agrandit!

# Mon Roux-Chat, même si tu chouines beaucoup, tes mains autours de mon cou… C’est meilleur que les kinders!

Pâques au jardin

La chasse aux oeufs

Parce qu’un jour ils seront trop grands. Profitons-en.

Parce que les voir partager leur butin, c’est un joli moment.

Parce que le petit déjeuner full chocolaté, c’est à ne pas manquer.

Cette année encore, ils se sont émerveillé, se sont précipité et ont dégusté.

# Non sur la dernière photo je te promets qu’il ne s’agit pas d’un « Pet shop » mais bien de Brigitte le chien, qui rale un peu devant la scène de festin sans pouvoir en bénéficier. #pasdebraspasdechocolat

# Je sais, ils ont un look pas possible… Mais ça, dans la vraie vie madame, on ressemble parfois à rien du tout au réveil!

 

1 | 2 | 3 | 4 | 12 |